CARACTÉristiques

Photo hippocampes 01 Photo hippocampe 02

Hippocampe (Hippocampus) : du grec ancien hippos « cheval » et kámpos désignant à la fois « monstre marin » et « courbure ».


Les hippocampes sont un genre de poissons à nageoires rayonnées de la famille des Syngnathidae. Une cinquantaine d'espèces se répartissent dans les eaux tempérées et tropicales partout dans le monde.

Ils vivent dans la zone littorale (entre la surface et 50 m de fond) et fréquentent les fonds d’algues ou les herbiers. On ne le retrouve que très rarement en pleine mer car alors il devient très vulnérable. En effet, la petite taille de ses nageoires ne lui permet pas de se déplacer rapidement.

Ils portent ce nom par rapport à leur apparence équine avec un cou courbé et un long museau suivi d’un tronc et d’une queue distinctifs. Bien qu’il s’agisse de poissons osseux, ils ne possèdent pas d’écailles mais plutôt d’une mince peau tendue sur une série de plaques osseuses qui sont disposées en anneaux dans tout le corps. Chaque espèce à un nombre distinct d’anneaux.

La couleur de l’hippocampe dépend du milieu environnant (homochromie). S’il vit au sein d’une végétation d’un vert brillant, il sera lui aussi d’un vert vif et sa teinte empruntera toujours celle de la végétation qui l’entoure.

Leur taille varie de 22 mm à 36 cm et leur durée de vie de 2 à 4 ans.

Les premiers fossiles d’hippocampes datent d’il y a environ 40 millions d’années, ce qui est très récent à l’échelle des temps géologiques.

Ils portent sur leur tête une petite couronne qui est presque aussi particulière à chaque individu que les empreintes digitales chez l’humain.

Les hippocampes, contrairement à la plupart des poissons, se déplacent verticalement grâce à leur nageoire dorsale qu'ils agitent rapidement. Les nageoires pectorales situées de part et d’autre de la tête sont utilisées pour rester en position verticale et pour les manœuvres. Leur comportement est donc très calme, presque nonchalant.

Par ailleurs, ils ne possèdent pas la nageoire caudale typique des poissons. Ils vivent le plus souvent attachés par leur queue préhensile (comparable à celle d’un singe, elle a la capacité à s’enrouler sur un support et de s’y maintenir solidement grâce à des muscles) à une algue ou une feuille de posidonie.

SCHÉma

Schéma anatomie d'un hippocampe

CLASSIFICAtion

Règne Embranchement Sous-embranchement Super-classe Classe Sous-classe Infra-classe Super-ordre Ordre Sous-ordre Famille Sous-famille
Animalia Chordata Vertebrata Osteichthyes Actinopterygii Neopterygii Teleostei Acanthopterygii Syngnathiformes Syngnathoidei Syngnathidae Hippocampinae

GALERIE DES espèces

Selon World Register of Marine Species, le genre Hippocampus regroupe environ 50 espèces.

Hippocampus Abdominalis

Hippocampus Abdominalis

"Big-belly Seahorse"

1827, Lesson.

Hippocampus Alatus

Hippocampus Alatus

none

2001, Kuiter.

Hippocampus Barbouri

Hippocampus Barbouri

none

1908, Jordan et Richardson.

Hippocampus Bargibanti

Hippocampus Bargibanti

"Pygmy Seahorse"

1970, Whitley.

Hippocampus Brevicep

Hippocampus Brevicep

"Short-headed Seahorse"

1869, Peters.

Hippocampus Camelopardalis

Hippocampus Camelopardalis

"Giraffe Seahorse"

1854, Bianconi.

Hippocampus Capensis

Hippocampus Capensis

"Cape Seahorse"

1900, Boulenger.

Hippocampus Comes

Hippocampus Comes

"Tiger Tail Seahorse"

1849, Cantor.

Hippocampus Coronatus

Hippocampus Coronatus

"Crowned Seahorse"

1850, Temminck et Schlegel.

Hippocampus Denise

Hippocampus Denise

"Denise's Pygmy Seahorse"

2003, Lourie et Randall.

Hippocampus Erectus

Hippocampus Erectus

"Lined Seahorse"

1810, Perry.

Hippocampus Fuscus

Hippocampus Fuscus

none

1838, Rüppell.

Hippocampus Guttulatus

Hippocampus Guttulatus

none

1829, Cuvier.

Hippocampus Hippocampus

Hippocampus Hippocampus

"Short-snouted Seahorse"

1758, Linnaeus.

Hippocampus Histrix

Hippocampus Histrix

"Spiny Seahorse"

1856, Kaup.

Hippocampus Ingens

Hippocampus Ingens

"Pacific Seahorse"

1858, Girard.

Hippocampus Jayakari

Hippocampus Jayakari

none

1900, Boulenger.

Hippocampus Kelloggi

Hippocampus Kelloggi

"Great Seahorse"

1901, Jordan et Snyder.

Hippocampus Kuda

Hippocampus Kuda

"Golden Seahorse"

1852, Bleeker.

Hippocampus Mohnikei

Hippocampus Mohnikei

"Japanese Seahorse"

1853, Bleeker.

Hippocampus Patagonicus

Hippocampus Patagonicus

"Patagonian Seahorse"

2004, Piacentino et Luzzatto.

Hippocampus Pontohi

Hippocampus Pontohi

"Weedy Pygmy Seahorse"

2008, Lourie et Kuiter.

Hippocampus Procerus

Hippocampus Procerus

"High-crown Seahorse"

2001, Kuiter.

Hippocampus Reidi

Hippocampus Reidi

"Long-snout Seahorse"

1933, Ginsburg.

Hippocampus Satomiae

Hippocampus Satomiae

"Satomi's Pygmy Seahorse"

2008, Lourie et Kuiter.

Hippocampus Semispinosus

Hippocampus Semispinosus

"Half-spined Seahorse"

2001, Kuiter.

Hippocampus Spinosissimus

Hippocampus Spinosissimus

"Hedgehog Seahorse"

1913, Weber.

Hippocampus Subelongatus

Hippocampus Subelongatus

"Tiger Snout Seahorse"

1873, Castelnau.

Hippocampus Waleananus

Hippocampus Waleananus

none

2009, Gomon et Kuiter.

Hippocampus Whitei

Hippocampus Whitei

"White's Seahorse"

1855, Bleeker.

Hippocampus Zebra

Hippocampus Zebra

"Zebra Seahorse"

1967, Whitley.

Hippocampus Zosterae

Hippocampus Zosterae

"Dwarf Seahorse"

1882, Jordan et Gilbert.

ALIMENTAtion

Illustration alimentation

Les hippocampes sont microphages : leur régime alimentaire est composé de proies minuscules, petits crustacés (copépodes, amphipodes, crevettes…) ou alevins de poisson, la plupart du temps flottant dans l'eau ou coulant. La recherche de nourriture occupe une grande partie du temps de l’animal.

L’approche d’une proie est lente, l’hippocampe avance tête baissée, suivant des yeux sa victime. Ses yeux capables de regarder chacun dans une direction opposée, lui permettent de repérer les proies plus facilement. Il peut également se camoufler grâce à la présence d’excroissances ou de filaments cutanés lui permettant de se camoufler en prenant l’aspect (on parle d’homotypie) et parfois la couleur du milieu dans lequel il vit.

Arrivé à bonne portée pour s’en saisir, il relève la tête brusquement, et projette en avant sa bouche protractile largement ouverte. Utilisant sa bouche comme une paille, sa proie est littéralement aspirée.

PROTECtion

L’hippocampe a beaucoup d’ennemis. Le thon, le cabillaud, la raie, mais également les crustacés comme le crabe…. mais le plus redoutable prédateur pour les hippocampes c’est « l’homme ».

Les menaces qui pèsent sur les hippocampes sont dues à la dégradation de leur habitat, mais surtout à la surexploitation de cet animal à des fins commerciales.

Plus de 25 millions d’hippocampes sont pêchés chaque année par une cinquantaine de pays, pour le commerce des animaux d’aquarium, pour les médecines traditionnelles ainsi que pour la vente d'hippocampes séchés.

Logo Project Seahorse

Project Seahorse, une organisation de conservation du milieu marin, s'engage à la conservation et à l'utilisation durable des écosystèmes marins côtiers en général et des hippocampes en particulier.

Faire un don

REPRODUCtion

Hippocampes reproduction 1 Hippocampe reproduction 2

Au cours la parade nuptiale, les hippocampes produisent des cliquetis en secouant leur tête et en faisant « sonner » les plaquettes osseuses de leur corps.

Commence alors la danse nuptiale où les deux individus sont enlacés par leur queue. Le mâle arbore pour l’occasion une parure dorée.

Puis a lieu un accouplement. Contrairement à ce que vous pensez, c’est la femelle qui pond ses ovules dans la poche abdominale du mâle (marsupium), formée par des replis de la peau. Près pour l’accouplement, le mâle exhibe sa poche ventrale largement ouverte. La femelle y dépose ses œufs et le mâle peut ensuite les fertiliser. La poche du mâle peut contenir une centaine voire un millier d’œufs. L’incubation dure d’une dizaine de jours à quelques mois.

Les jeunes hippocampes éclosent à l’intérieur de la poche et ressemblent déjà à l’adulte avant de sortir. Une centaine de jeunes, mesurant 15 à 16 mm de long seulement, seront expulsés par petits groupes de la poche par les contractions du mâle.

Accouchement d'un hippocampe.

DOMESTICAtion

L'hippocampe fait partie des espèces protégées et relativement bien surveillées, c'est un animal fragile et sensible aux variations de son milieu. Il est donc impératif de veiller à ce que son environnement soit équilibré et le plus proche possible de son environnement naturel.

Bouton Retour haut de page